Test - Objectif Canon EF 8-15mm f/4 L USM Fisheye

Canon fisheye 8-15mm f/4

Arrivé sur le marché en 2010, le Canon 8-15mm est le premier zoom fisheye du genre, fonctionnant aussi bien pour des boîtiers full-frame (par exemple le Canon 5D mkIII) que des boîtiers APS-C (par exemple le Canon 70D). Il succède ainsi au Canon 15mm fisheye qui, après presque 25 ans de bons et loyaux services, tire sa révérence - depuis 1987 -, tout en entrant désormais dans la cours des "pros" puisque ce zoom est siglé "L". Un gage de qualité (et synonyme également de prix élevé), que l'on distingue par la bague rouge au bout de l'objectif. Au final, ce nouvel objectif tient-il ses promesses ?

Dans la boîte traditionnelle Canon (blanche, rouge et noir), l'objectif est solidement maintenu par les protections en polystyrène. On y trouve également une sacoche pour le ranger ou le transporter, un petit manuel en différentes langues (dont le français) et le pare-soleil.

L'objectif en main paraît robuste, assez lourd pour un fisheye, bref, c'est du Canon haut de gamme. Petit bémol avec le capuchon avant. Il est vrai qu'un capuchon sur un fisheye est toujours un accessoire difficile à accrocher (comme c'était déjà le cas avec le Canon fisheye 15mm qui au fil des mois tenait de moins en moins bien), mais là, dès les premières manipulations, on sent qu'il va falloir faire attention : il ne tient vraiment pas bien !

Et à l'usage, je confirme, c'est un coup à le perdre par inadvertance. C'est un point que Canon devrait prendre en compte pour un futur objectif (ou une mise à jour de ce dernier) : trouver un système d'accroche efficace. Il est vrai qu'avec la morphologie du pare-soleil, on ne peut avoir que deux points de prise, en haut et en bas, mais il doit bien exister un système plus fiable. Etant donné que c'est le seul point sombre au tableau, cela reste raisonnable.

L'utilité d'un fisheye ?

De manière générale, un objectif fisheye est  "amusant" à utiliser pendant quelques heures. Pour les profanes, il fait illusion de par son rendu "oeil de poisson", c'est-à-dire une photo déformée en arrondie, mais pour le photographe, son intérêt est vraiment très limité. Du moins, pour la photographie "traditionnelle". Certes, il offre un angle de champ de 180° mais les déformations engendrées sont tellement importantes qu'il faut un logiciel de retouche afin de corriger, et un rognage de l'image s'impose quasiment à chaque fois. Il est alors plus intéressant d'opter pour un grand-angle fixe ou zoom. A ce niveau, le EF 16-35mm L II est un fabuleux objectif pour le full frame ou bien le EF-S 10-22mm pour les boîtiers APS-C. On peut aussi opter pour l'excellent EF 14mm L II, mais dont le prix refroidit quelque peu : 2 000 €.

Si le EF 15mm fisheye n'était pas adapté aux boîtiers APS-C, ce 8-15 mm peut quant à lui être utilisé. On obtient ainsi une équivalence de 12,8mm (à 8mm) et 26mm (à 15mm). Que ce soit sur un full frame ou un APS-C, à 8mm votre photo aura un cercle noir plus ou moins prononcé, comme vous pouvez le voir sur les exemples ci-dessous.

AVEC UN APS-C CANON 50D

Canon 8-15 fisheye - Canon 50DCanon fisheye 8-15mm f/11 @15mm

Canon 8-15 fisheye - Canon 50DCanon fisheye 8-15mm f/11 @12mm

Canon 8-15 fisheye - Canon 50DCanon fisheye 8-15mm f/11 @8mm

Canon 8-15 fisheye - Canon 50DCanon fisheye 8-15mm f/11 @8mm sans pare-soleil


AVEC UN FULL FRAME CANON 6D

Canon 8-15 fisheye - Canon 6DCanon fisheye 8-15mm f/11 @15mm

Canon 8-15 fisheye - Canon 6DCanon fisheye 8-15mm f/11 @12mm

Canon 8-15 fisheye - Canon 6DCanon fisheye 8-15mm f/11 @12mm sans pare-soleil

Canon 8-15 fisheye - Canon 6DCanon fisheye 8-15mm f/11 @8mm

Canon 8-15 fisheye - Canon 6DCanon fisheye 8-15mm f/11 @8mm sans pare-soleil

Le fisheye est-il donc juste un gadget pour faire quelques photos originales ? Ce serait là une grave erreur, car c'est un objectif extrêmement prisé pour la photo panoramique. Je ne ferai pas là un cours dessus (il y a tant de choses à dire et tellement d'infos intéressantes sur le web, dont le site d'Arnaud Frich - http://www.guide-photo-panoramique.com). Pour résumer, un objectif fisheye, notamment sur un boîtier full frame, permet de réaliser des panoramiques (ou visites virtuelles) avec très peu de photos, du fait de sa très grande amplitude de champ de vision.

Un must pour le panoramique

Jusqu'en 2010, pour les utilisateurs Canon, le 15mm f/2.8 était considéré comme l'un (sinon le) des meilleurs objectifs fisheye pour les panoramiques. Je l'ai utilisé de nombreuses années et c'était clair que par rapport à un Sigma ou un Tamron, il était bien au-dessus. L'arrivée au 8-15mm était l'occasion de casser un peu ses habitudes et de continuer à tendre vers la meilleure qualité possible.

Pour un coût de 2 fois le prix d'un 15mm (vendu à l'époque environ 600 €) et 200 g de plus, le 8-15mm offre une ouverture maximale moindre. Le 15mm proposait une ouverture à f/2.8 tandis que le 8-15mm ne propose "que" f/4. Vous noterez les guillemets sur le "que" car une grande ouverture n'est utile que dans quelques situations : limiter la profondeur de champ afin d'obtenir un joli flou par exemple sur un portrait ou bien, confronté à une luminosité très faible, pouvoir shooter à main levée, sans trop de risque de flou de bougé en allant dans les ouvertures les plus grandes possibles. Mais le fisheye n'est pas l'objectif de prédilection des portraitistes ni des photographes de concerts !

De plus, en photographie panoramique, il faut obtenir une grande profondeur de champ afin que le maximum d'éléments soient nets sur chaque photo pour ensuite optimiser l'assemblage de ces photos dans un logiciel adapté qui donnera la vue panoramique. On utilise donc généralement des ouvertures comprises entre f/11 et f/16 (en fonction de la qualité de rendu du couple objectif/boîtier). La luminosité n'a pas d'incidence non plus, puisque l'appareil est posé sur trépied et vous déterminez le temps de pause approprié pour chaque photo.

En prenant en compte ces considérations, l'ouverture à f/4 n'est absolument pas un facteur déterminant pour l'achat et l'utilisation de cet objectif.

Canon fisheye 8-15mm f/4
Dans la pratique…

Le 8-15mm se situe clairement au-dessus de son prédécesseur 15mm. Monté sur un full frame (en l'occurrence un Canon 6D dans mon cas), son utilisation pour le panoramique est absolument incroyable. Les bords des photos sont plus nettes, le grain général est plus flatteur et la mise au point silencieuse et rapide (bien que celle-ci ne se fasse qu'une fois, avant la première photo), grâce au moteur USM Canon.

De plus, si le 15mm supportait relativement bien la prise de vue directe d'une forte source lumineuse (notamment le soleil), le 8-15mm offre un rendu encore meilleur avec un flare quasi inexistant et de manière général, très peu d'aberration optique. Le 8-15mm devient du coup un très bon objectif pour le HDR, car en faible ou haute luminosité, on constate très peu de défauts (ces derniers se corrigent facilement par la suite : Camera Raw ou Photoshop).

Attention toutefois à votre version de Camera RAW. Si vous utilisez un boîtier récent (Canon 6D ou 5D mkIII), il faudra passer à une version supérieure de Photoshop CS5 (c'est-à-dire CS6 ou prochainement CS7) puisque les profils de ces nouveaux boîtiers ne sont pas intégrés dans les anciennes versions de Camera RAW (ni les nouveaux objectifs).

L'objectif est équipé d'un pare-soleil détachable, merci monsieur (madame ?) Canon ! Cela va éviter à certains de le raser, comme sur d'autres marques, et surtout de le retirer quand les besoins s'imposent : en-dessous de 12mm, comme on peut le constater sur les photos ci-dessus.

Le petit plus

L'objectif fisheye n'est pas tellement pratique pour réaliser des photos de tous les jours, mais il faut reconnaître que ce modèle "L" a vraiment de quoi séduire, surtout sur un capteur 24x36. Il permet de réaliser à 15mm, sans grosses retouches, des photos de très bonne qualité et peut s'avérer un complément optique de secours lorsqu'on réalise des panoramiques (quelques shoot par-ci, par-là, à main levée ou trépied, sans avoir à changer d'optique).

Canon EF 8-15mm fisheye f/4Canon fisheye 8-15mm f/11 @15mm / aucun profil Camera Raw, ni retouche de déformations. Uniquement les ombres et la couleur.

Question de prix

Certes, avec un tarif autour de 1 300 €, il reste très onéreux, surtout pour de la "photo plaisir". Toutefois, en cherchant bien sur les site, on peut trouver des magasins le proposant parfois à  1 100 / 1 200 €. Si en plus, on profite des périodes de cashback Canon (deux fois dans l'année), on peut le toucher avec une remise de 200 €, ce qui fait un prix final entre 900 et 1 000 €. Si en plus, vous pensez revendre votre "vieux" 15mm, sachez qu'il est toujours très prisé en occasion (surtout si son état est bon).

Un achat que vous ne regretterez certainement pas !

Canon fisheye 8-15mm f/4
Caractéristiques Techniques
• Angle de champ horizontal : 180° à 142°
• Angle de champ vertical : 180° à 91° 46'
• Angle de champ diagonal : 180° à 175° 30'
• Construction de l'objectif (éléments/groupes) : 14/11    
• Nombre de lamelles du diaphragme : 7    
• Ouverture minimale : f/22
• Ouverture maximale : f/4    
• Distance de mise au point minimale : 15 cm
• Grandissement maximum (x) : 0,34 (à 15 mm)    
• Information de distance : Oui    
• Moteur AF : USM annulaire    
• Étanchéité à la poussière/à l'humidité : Oui    
• Diamètre max. x longueur : 78,5 x 83 mm    
• Poids : 540 g    
• Pare-soleil : EW-77 (15 mm uniquement)    
• Sacoche souple : LP1219

Canon 8-15mm f/4 – DISPONIBLE sur AMAZON.FR

Test réalisé le 15 mai 2014 par Ludovic Gombert

Back to Top