Bias Peak 5

Bias Peak 5
Peak fait parti de ces logiciels incontournables que l’on trouve dans le setup du musicien sur Macintosh. A l’instar de Wavelab sur PC, Peak a su se forger une réputation d’outil performant. Zoom sur les versions LE et Pro…

Travaillez une fois avec Peak et vous y prendrez goût aussitôt ! Certes, cette accroche semble racoleuse et pourtant… Désormais en version 5, le logiciel de Bias continue son bonhomme de chemin en proposant des caractéristiques de plus en plus poussées et une ergonomie toujours aussi facile d’accès pour un logiciel de ce type. Disponible en trois versions : LE, PRO et PRO XT, nous avons testé le milieu de gamme, la version LE proposant quant à elle, des fonctionnalités limitées. Pour la version PRO XT, reportez-vous à l’encadré ci-dessous.

Installation

Le logiciel est livré avec une mini-clé de protection qui s’enfiche sur le port USB de votre ordinateur. Ensuite, procédez à l’intallation du logiciel à partir du CD-Rom (simple et rapide). Il vous sera demandé le numéro série figurant sur votre certificat. Cela activera la clé pendant 14 jours, tant que vous ne vous serez pas enregistré définitivement auprès de Bias. Une connexion Internet est donc obligatoire pour achever ce processus. Certes, une clé USB (encore une, pour peu que vous soyez collectionneur de logiciels) et une connexion Internet, ça peut rebuter mais le piratage sévissant… les moyens de défense sont peu nombreux. Quoiqu’il en soit, vous voici maintenant dans la fenêtre principale du logiciel, c’est-à-dire… sans fenêtre ! Si ce n’est la boîte de dialogue vous invitant à charger un sample. Et hop, miracle, la forme d’ondes s’affiche une fois un échantillon choisi. Le programme est en anglais mais la documentation (papier et de plus de 300 pages) sera francisée.

Premiers contacts

La fenêtre propose, en haut, une vue d’ensemble de l’échantillon et, en bas, un zoom sur une partie du sample. Vous pouvez également importer les pistes audio d’un CD. Peak reconnaît les titres et enregistre, en .aiff sur le disque dur, les pistes déterminées. A l’inverse, vous pouvez, à partir d’une sélection audio dans le logiciel, graver un CD. Comme vous pouvez le constater, l’importation de matière sonore est très facile. La dernière solution consiste à transférer des samples à partir d’un échantillonneur hardware (E-MU, Ensoniq ASR-X, Kurzweil K2000/K2500, Yamaha A3000 ou au format SMDI…) relié à votre ordinateur en SCSI. Bien sûr, sur de longs échantillons, le temps de transfert est un peu long mais cela peut être un bon moyen de récupérer des bibliothèques intéressantes.

Une fois votre échantillon à l’écran, toutes les possibilités de traitement audio s’offrent à vous. Passons sur les outils de base : couper, copier, coller, effacer… et penchons-nous sur les effets disponibles comme convertir un fichier mono en stéréo (et vice-versa), agir sur le gain du sample avec une amplitude d’enveloppe que vous pouvez dessiner à volonté ou bien encore ajouter une réverbération. Bref, de quoi contenter tout le monde. Côté restauration d’échantillons, Peak répond également présent. Par exemple, si votre source sonore est une cassette ou un disque Vinyle, Peak incorpore tout ce qu’il faut pour supprimer craquements, souffle et redonner de la dynamique à l’échantillon, notamment avec des outils manuels. Il faut un peu de pratique mais au final, vous obtiendrez des résultats vraiment convaincants.

En conclusion

Destiné aux designers de tous bords désirant transférer des vinyles sur CD, préparer leurs PodCasts, archiver des samples, éditer des morceaux MP3 ou AAC, dynamiser des séquences un peu faibles, préparer un master avant de graver un CD définitif ou simplement trafiquer des boucles, Peak est un logiciel adapté à chaque situation et à chaque bourse, suivant sa version. Avec un design un peu vieillissant et un petit temps de prise en main au départ, il séduira de nombreux musiciens.

PEAK PRO XT 5

Il existe une version haut de gamme du logiciel : Peak Pro XT 5, vendue au prix de 1 554 e environ. Celle-ci reprend la version Pro de Peak et ajoute en plus le logiciel Sound Soap Pro, un puissant outil de restauration audio que l’on peut également acheter à part, au tarif de 716 € environ. Il se compose de 4 modules : Hum & Rumble pour gérer les fréquences basses et les ronflements, Click & Crackle pour supprimer les bruits de surface des vinyles et les clics numériques, Broadband pour traiter le souffle de bande et enfin un Noise Gate pour nettoyer au final le son.


Editeur : Bias
Produit : Peak LE 5 & Peak Pro 5
Type : Traitement audio
Plateforme : mac
Distributeur : SCV Audio
Tarif : 155 € et 716 € environ

Les Plus
• Les effets & plug-ins
• Le transfert avec les sampleurs hardware
• La doc papier et en français

Les Moins
• L’interface pas toujours très intuitive
• Logiciel non francisée

Caractéristiques
• Lecture/Ecriture des formats AIFF, SDII, QuickTime, MP3, MP4, WAVE, AU, Sonic AIFF, JAM Image, Raw, DDP (optionnel)
• Undo/Redo illimités avec historique des éditions graphiques
• Outils de bouclage incluant Loop Surfer, Loop Tuner, Crossfade Loop et Guess Tempo

Configuration recommandée
• Macintosh G3, G4 ou G5 (processeur >400MHz)
• Résolution d'écran minimum 1024 x 768
• OS 10.3.9 minimum (CD Text nécessite 10.4 ou plus)
• 512 Mo de RAM, 330 Mo d’espace disque
• QuickTime 6.0 ou plus récent
• ImpulseVerb nécessite un processeur G4 ou plus
• Le support d'interface audio requiert un pilote compatible Core Audio
• Un port USB pour la clé de protection

Configurations ayant servi au test
• iMac G5 Mono 2 GHz / OS X 10.4.4 / 512 Mo de RAM

Test réalisé par Ludovic Gombert en janvier 2006 pour M.A.O. Magazine

Back to Top