Kurzweil MicroPiano

Petit mais costaud ! Voici comment se résume l'expandeur Kurzweil. Sous la forme d'un demi-rack, la firme américaine a rassemblé le meilleur du piano pour le plus grand bonheur des oreilles.

Avec ses 32 voies de polyphonie, l'expandeur MicroPiano accueille 32 programmes de sons et 16 effets. On retrouve l'habituelle panoplie des pianos classiques et électriques tandis que sur certains sons, des cordes viennent s'y mélanger harmonieusement. En tout, pas moins de 20 présets consacrés au clavier à cordes frappées. Les 12 programmes restants se divisant en deux groupes de six sonorités chacun : les orgues et les violons/nappes. Ces derniers sont magnifiques et demeurent dans la plus pure tradition Kurzweil ; chauds et envoûtants, ils apporteront une atmosphère particulière à vos compositions.

Côté sons

La restitution sonore est fidèle. La dynamique des pianos est présente aussi bien dans un jeu de basse que dans les aigus, avec au passage le légendaire Grand Piano Kurzweil ou le Fender Rhodes. L’utilisation de la machine est on ne peut plus simple. En face avant, cinq touches et deux boutons permettent le contrôle des fonctions principales de l'appareil : volume, accordage ( ± 50 cents), transposition (± 2 octaves), sélection du canal MIDI, du programme et de l'effet. Ces deux dernières sélections peuvent s'effectuer également par changement de programme. En d'autres termes, le MicroPiano intègre une implantation MIDI efficace qui reconnaît les informations de modulation, de volume, de pédales de sustain/sostenuto/soft, de sélection d'effets et d'intensité de la réverbe et du chorus.

Conclusion

Pour un prix d'environ 639 €, deux prises MIDI (In, Thru) et une sortie audio stéréo, le MicroPiano conviendra au musicien le plus exigeant, en raison de sa diversité sonore. Sa simplicité d'utilisation et la prise en main rapide de la machine raviront le novice désireux de posséder une palette d'instruments de bonne qualité. Notons au passage que cet expandeur a également été commercialisé sous le nom : KMP1, tout en conservant exactement les même caractéristiques.

Test réalisé en mai 1995 par Ludovic Gombert pour le magazine Keyboards (n°88)

Back to Top