Solton MS100

DANCE MACHINE 2 : LE RETOUR

L'arrangeur haut de gamme de la firme italienne Ketron débarque en France. Au programme : une qualité sonore accrue, un clavier professionnel de 76 touches, de nouvelles caractéristiques et surtout un disque dur intterne de 540 Mo.

D'aspect identique au MS50, le modèle 100 diffère uniquement par le lecteur de disquettes placé désormais sur la face avant (à droite), ce qui rend ainsi l'accès plus aisé. Il reprend les fonctions des anciens modèles, tout en y apportant quelques variantes et nouvelles caractéristiques que nous allons passer en revue.

Relifting sonore

Si le MS100 conserve 256 sons divisés en deux banques de 128 (la première au format GM) ainsi que 128 emplacements utilisateur (dont quatre réservés au chargement de sons PCM ou de grooves), la qualité sonore générale s'avère bien meilleure. Les nouveaux échantillons et algorithmes n'y sont pas étrangers, d'où un rendu plus chaud et plus présent. Les guitares électriques sont de bonne facture, les cuivres ont la pêche et la slap ne demande qu'à s'exprimer. Quant aux percussions, elles excellent dans tous les genres.

Côté polyphonie, le Solton annonce 28 notes, ce qui le place un peu en retrait par rapport au marché actuel et surtout vis à vis de ses concurrents directs comme le G-800 Roland ou le Yamaha PSR7000, d'autant que son petit écran LCD a lui aussi du mal à rivaliser. Mais ce ne sont là que des points de détails qui se font vite oublier une fois que l'on joue sur le MS100.

Le jeu sur l'instrument passe, lui aussi, à la vitesse supérieure grâce à un nouveau clavier lesté - cette fois de 76 notes - au toucher très agréable. La réverbe profite également des nouvelles modifications et sa qualité n'en est que meilleure. La programmation sur les styles et notamment au niveau des percussions est vraiment très réussie (à titre d'exemple, la réverbe sur la rim shot dans les styles 8-beat est carrément magnifique). Au passage, les arrangements ont subi un "lifting" : ils ont été retravaillés pour ajouter un feeling plus dansant et des parties de percussions plus recherchées. Le résultat est à la hauteur des espérances. Il est vrai que les Italiens ont toujours eu une couleur sonore propre et ma foi, fort agréable, qui rappelle le temps de la new wave dans les années 80 (c'est mon avis et je le partage... ).

Disque dur, MIDI Files & GM

Le disque dur interne de 540 Mo est un autre point fort du MS100. Cette mémoire de masse est subdivisée en 999 dossiers, équivalent à des fichiers maîtres ou des cartes. Chaque dossier peut contenir jusqu'à 255 fichiers dont 99 peuvent être des morceaux ou fichiers MIDI, les autres étant des styles, programmes, sons PCM, etc. Il est vraiment agréable de pouvoir travailler avec un disque dur, surtout quand l'engin procure un accès rapide aux données, facteur indispensable quand on dispose - comme c'est le cas - d'une imposante capacité de stockage. Vous pourrez facilement archiver tous vos morceaux et créer des banques de sons ou de séquences pour, par exemple, une utilisation scénique.

Petit détail qui a quand même son importance : il n'y a pas de ventilation à l'intérieur du MS100 (je vous rassure, il ne chauffe pas plus qu'un autre clavier), ce qui évite cette agaçante soufflerie que l'on trouve généralement sur les ordinateurs. Pour un instrument de musique, il eût été plus que paradoxal d'offrir des qualités audio aussi poussées en y superposant un bruit de fond aussi désagréable. Merci m’sieur Ketron !

Souhaitons également la bienvenue à la fonction de sauvegarde sur disquette - au format texte - d'un fichier "rapport" de l'intégralité du contenu du disque (nombre de fichiers avec leurs noms et attributs : programmes, sons, styles, etc.). Ce dernier pourra être ouvert à loisir sur n'importe quel traitement de texte pour y être visualisé et plus probablement imprimé. Un système très ingénieux et très pratique. Le Solton arborant le sigle GM, une étude poussée a été réalisée pour déterminer ce qu'il en était vraiment. Malheureusement, il devient beaucoup moins convaincant dans ce domaine. Après lecture de nombreuses séquences, on constate que si les parties basse et rythmique demeurent correctes, la partie mélodique est parfois bien loin de la réalité. Mettons tout de même à son actif un accès quasi instantané aux séquences, et ce, sur n'importe quelle disquette 3"1/2 720 Ko ou 1,44 Mo formatée DOS.

Côté patterns

La section Pattern est l'emplacement dans lequel il est possible de programmer un style (par modification d'un style pré-écrit ou l'édition d'un nouveau). Le nombre de styles disponibles en mémoire varie selon qu'ils sont composés de manière partielle ou complète. Ainsi, pour des styles complets, il est possible d'en stocker environ 20 à 24. De plus, une extension mémoire sous forme de carte RAM 640 Ko est prévue, permettant d'augmenter la capacité de stockage à environ 40/48 patterns complets. L’édition des patterns a été revue. Il est désormais facile de modifier n'importe quelle partie d'un style (drum, basse, accompagnement 1, 2 et 3) ainsi que les variain, intro et fin).

En conclusion

Le Solton MS100 est un clavier arrangeur aux propriétés séduisantes, même si son prix de 3 159 € peut paraître élevé pour beaucoup. Mais il s'agit là d'un clavier à vocation professionnelle. Le point fort du Solton, c'est son grain, ses performances et sa facilité d'utilisation. Pour vous en convaincre, n'hésitez pas et allez l'écouter, car le seul risque que vous courez c'est d'être agréablement surpris.

PS : Lors de nos essais, nous avons trouvé un souffle excessif sur la sortie casque. S'agissant d'un modèle de présérie, nous ne pouvons affirmer qu'il s'agisse d'un vice de fabrication se retrouvant sur tous les modèles. Nous vous conseillons donc de vérifier vous-même ce point.

Test réalisé en novembre 1996 par Ludovic Gombert pour le magazine Keyboards (n°104)

Back to Top