Technics KN1200

L'ESPRIT DE FAMILLE

Reprenant un an après ce qui avait fait le succès du KN2000, Technics nous offre, dans la plus pure tradition, un nouveau clavier arrangeur destiné lui aussi à un bel avenir.

Il est clair que l'on ne peut nier au Technics KN1200, une parenté légitime avec le KN2000, aussi bien sur le plan physique que sur ceux de la convivialité et du principe d'utilisation. Mais la première chose qui m'a mis de bonne humeur avec cet instrument, c'est la mise sous tension. Quel bonheur de ne pas chercher à tàtons derrière l'appareil le bouton d'alimentation en espérant que le doigt tombe par chance dessus, puisque celui-ci se trouve à portée de main gauche sur la face avant.

L'essentiel du KN1200

Le KN1200 n'est pas, comme on pourrait le supposer, le remplaçant du KN2000, mais un nouveau modèle qui vient se greffer dans le milieu de gamme. Au vu des nombreuses fonctions de l'instrument, il apparaît évident que Technics a conservé l'architecture du KN2000, tout en limitant les capacités sur ce nouveau modèle. Cela se remarque en premier lieu au niveau de l'affichage puisque l'écran géant laisse place à deux lignes de 40 caractères. La polyphonie, quant à elle, passe de 64 à 32 notes et les 250 sons du KN2000 descendent ici à 200 sons échantillonnés. Au niveau des rythmes disponibles, vous aurez le choix entre 100 rythmes pré-programmés (200 sur le KN2000).

Tout ce qui faisait le charme et l'efficacité du KN2000 se ressent lors de l'utilisation de ce clavier, malgré une qualité des échantillons un peu plus faible. On retrouve les mêmes principes de création d'accompagnements, d'utilisation du séquenceur ou encore de l'édition de sons qu'avec son aîné. Toutefois, quelques petites nouveautés font leur apparition. Tout d'abord, il est désormais possible de désactiver avec simplicité et rapidité une ou plusieurs des parties de la section d'accompagnement automatique (fonction Mute). D'autre part, une nouvelle fonction (On Bass) vient compléter le mode Auto Play Chord et permet ainsi de reproduire la partie de basse automatique dans la tonalité de la note la plus grave de l'accord joué.

Compatibilité étendue

Le lecteur interne 3” 1/2 permet à l'utilisateur de sauvegarder et charger toutes les données internes du KN1200 (séquenceur, patterns d'accompagnement, sons, panneau de contrôle). De la même façon, vous pouvez exporter et importer les données avec un KN2000. mais uniquement les patterns et séquences : il n'y a pas de compatibilité sonore entre ces deux modèles. Le KN1200 accède ainsi à la vaste banque de patterns du KN2000 déjà existant sur disquettes. A ce propos, une nouvelle disquette dédiée au KN1200 et comprenant des patterns d'accompagnement de rythmes modernes sera disponible gratuitement auprès des revendeurs.

Le lecteur du KN1200 accepte aussi bien les disquettes formatées en double-densité qu'en haute-densité. Caractéristique fort appréciable qui permet non seulement une capacité de sauvegarde plus importante, mais également une compatibilité avec les machines utilisant ce format (Mac et PC entre autres). Il vous sera cependant impossible d'utiliser sur le KN1200 des disquettes 2HD formatées en 2DD.

Toujours au niveau de la compatibilité, le clavier Technics reconnaît le standard General MIDI et donne ainsi accès au chargement de séquences MIDI File au format 0 ou 1 dans le séquenceur interne 16 pistes. D'après le manuel d'utilisation, il est impossible de charger des fichiers MIDI de plus de 128 Ko. Après avoir effectué une série de tests avec des séquences MIDI GM, il en résulte qu’un fichier de démonstration de 168 Ko est refusé par la machine (séquence trop importante pour le séquenceur), tandis qu'une autre de 144 Ko passe sans problème ! Il est donc possible de dépasser la mémoire maximum indiquée, jusqu'à une certaine limite tout de même. Il est fort probable que le KN1200 se serve de la mémoire de la section Composer, lorsque celle-ci est vide, pour augmenter la mémoire du séquenceur. Un peu comme sur un ordinateur où lorsque la mémoire RAM est saturée, c'est celle du disque dur restant libre qui prend le relais comme mémoire vive.

Pour les réfractaires du clavier

Pour les aficionados du rack, sachez que le KN1200 existe en version expandeur sous le nom d'AC1200. Ce dernier, que vous avez pu admirer à la Music' Expo 94, reprend toutes les caractéristiques du KN1200, mais intègre en supplément deux connexions pour pédalier FC2 (en option) possédant chacun quatre switches. On imagine aisément les possibilités de contrôle offertes avec huit commutateurs au pied ! De plus, des présélections d'accordéon sont implantées dans le mode MIDI Preset. L'appareil est disponible au prix de 1 615 €.

En conclusion

Le KN1200 s'impose dans le segment milieu de gamme. Sa convivialité, ses performances et ses nombreuses fonctions feront de lui un outil qui devrait séduire un large public, peutêtre moins enclin à débourser plus de 1 919,33 € pour l'achat d'un KN2000 qui est toujours, il faut le rappeler, un haut de gamme.

Test réalisé en janvier 1995 par Ludovic Gombert pour le magazine Keyboards (n°84)

Back to Top