Yamaha MW10/12

Avec cette petite console de mixage usb, Yamaha nous propose un produit compact, simple d’utilisation et qui trouvera sa place en home-studio à côté d’un pc ou d’un Macintosh. Eoom sur la dernière née de chez Yamaha…

Côté console de mixage, Yamaha a toujours été une référence, que celà soit pour le studio ou pour le live avec des modèles allant de l’entrée de gamme à des tables professionnelles. Présentées il y a quelques mois au salon du Namm, les Yamaha MW10 et MW12 (voir encadré) ne dérogent pas à la règle en proposant un concept de mixage «portable» équipé d’une interface USB et de caractéristiques de premier plan. Issues des MG10/2 et 12/4, ces nouvelles consoles en conservent la qualité sonore ainsi que les principales caractéristiques tout en affichant un nouveau design et surtout une connexion USB.

Premiers pas

La mise en route de la console se fait très rapidement et très simplement. On connecte l’adaptateur secteur (presque aussi lourd que la console !) à l’arrière de la MW10, et on vise la bague de serrage. L’alimentation est vérouillée. très pratique en Live (d’autant que le poids ultra léger de la machine se prête à cette utilisation) où il arrive parfois qu’un neuneu s’amuse à shooter dans les cordons.
Maintenant, insérer le CD-Rom fournis avec la MW10 et installez la version de Cubase LE (PC/Mac). Enfin, reliez la console (éteinte) à votre ordinateur via la connexion USB et allumez la console. Vous êtes prêt à enregistrer. Malgré sa taille compacte, la MW10 propose tout de même 10 entrées réparties ainsi :
• 1 & 2
2 pistes mono micro (XLR) / ligne (jack 6,35) avec alimentation fantôme et prise d’insert pour un traitement audio externe.
• 3/4 & 5/6
Au choix : 2 pistes stéréo ligne en jacks 6,35 ou bien 2 pistes mono en jacks 6,36 ou micro XLR (avec alimentation fantôme bien sûr). Aucun insert sur ces pistes.
• 7/8 & 9/10
2 pistes stéréo en jacks 6,35 ou bien en RCA. Le niveau d’entrée de ces pistes est figé à -10 dBu alors que sur les précédentes, il est possible de le régler : de -60 à -16 pour le micro et -34 à +10 pour l’entrée ligne.


Pour compléter la panoplie, on trouve également une entrée directe 2 pistes en RCA permettant de relier une source stéréo externe (lecteur CD, magnétophone DAT…), avec un réglage de gain. Juste à côté se trouve la sortie en fiches RCA (en -10 dBV) pour relier, par exemple, à un magnétophone et enfin des sorties jacks 6,35 qui envoient le signal mixé à votre amplificateur. Pour terminer, notons les prises auxiliaires (return et send) et la sortie casque en jack 6,35 avec contrôle du volume. Et bien sûr, pour chaque piste un réglage de volume, de panoramique et un égaliseur 3 bandes.

A l’usage

Une fois les synthétiseurs et micros branchés à la table, je lance Cubase LE à partir duquel il est désormais possible d’enregistrer deux pistes en même temps provenant de la MW10, la transformant en véritable interface audio, avec un plus : la possibilité de mixer sur la console avant de finaliser l’enregistrement. Le retour sonore peut se faire via la MW10. La qualité sonore est au rendez-vous. Je n’ai pas noté de souffle intempestif. L’égalisation est correcte, sans plus et la console est reconnue aussi bien sur Mac que sur PC.

En conclusion

Cette petite console possède des charmes indéniables : un nombre d’entrées suffisant, une connexion USB pour Mac et PC, une alimentation fantôme, une fabrication de bonne facture et une excellente qualité audio. Tout ça pour un prix plutôt modeste. Bravo !

Fabricant : Yamaha
Produit : MW10
Type : Mixeur USB
Plateforme : pc/mac
Distributeur : Yamaha France
Tarif : 270 € environ

Les Plus
• Le vérouillage de l’alimentation
• Le rapport qualité/prix
• Cubase LE livré en standard
• La qualité audio

Les Moins
• Potentiomètres rotatifs un peu «serrés»

Caractéristiques
• USB audio : entrée/sortie : 16 bits, 44,1/48 kHz
• Plug and play
• 10 entrées lignes / 4 entrées micro
• Alimentation fantôme +48 V
• EQ 3 bandes
• Insert sur pistes 1 & 2
• 2 aux (1 Pre / 1 Post)
• Retour USB/2-Track
• Livrée avec Cubase LE
• Dimensions : 251 x 65 x 290,5 mm
• Poids : 1,8 kg

Configurations recommandées
• PC
Windows XP, Intel Pentium/Celeron avec 750 MHz ou plus, 128 Mo de RAM
• Macintosh
Mac OS X 10.3.3 ou supérieur / G3 300 MHz ou plus et 128 Mo de RAM. Port USB

Configuration ayant servi au test
• iMac G5 1,8 GHz / 512 Mo de RAM / OS X 10.4

Test réalisé en avril 2006 pour M.A.O. Magazine par Ludovic Gombert

Back to Top