HERGÉ / JACOBS - Temple du Soleil vs Mystère de la Grande Pyramide

Jacobs entre au service d'Hergé le 1er janvier 1944. Il devient ainsi le deuxième collaborateur (après Alice Devos) de ce qui deviendra plus tard les Studios Hergé (en 1950). Son travail consiste à aider le père de Tintin à coloriser ses premiers albums noir et blanc.

Jacobs va ainsi travailler sur Le Trésor de Rackham le Rouge puis Tintin au Congo et Tintin en Amérique. Si sa participation sur ces albums demeure "minime", les suivants verront Edgar prendre plus d'importance comme sur Tintin et le Lotus Bleu ou Le sceptre d’Ottokar, mais surtout sur le diptyque : Les 7 Boules de Cristal et Le Temple du Soleil.

Sur cette histoire en deux tomes, Jacobs participe au scénario. On lui doit notamment le titre "Les 7 Boules de Cristal", et l’idée même des boules de cristal. Pour Le Temple du Soleil, il suggère à Hergé l’accident du train et le souterrain qui mène jusqu'au temple.

Durant la création de cette aventure, Hergé et Jacobs vont vivre un moment fort. Pendant des repérages en banlieue de Bruxelles, les deux dessinateurs tombent sur une vieille maison qui va servir de modèle pour celle du Professeur Bergamotte. Ils font de nombreux croquis et passent du temps autour, sans s’apercevoir qu’elle était occupée par les allemands. Nous sommes alors à la fin de la seconde guerre mondiale et le risque d’être arrêté comme espion est toujours présent.

Jacobs cessera sa collaboration avec Hergé en janvier 1947, soit trois ans après avoir commencé.

Cette forte implication dans cette aventure de Tintin a très certainement marqué Jacobs, à la fois sur un plan émotionnel puisqu'une réelle amitié entre ces deux géants de la bande dessinée s'est créée durant le temps de leur collaboration, mais également sur un plan professionnel. Si Jacobs a apporté son savoir de la couleur et sa manière de concevoir le dessin (surtout au niveau des décors), il est évident que le talent et l'ancienneté d'Hergé dans le milieu ont été bénéfiques pour le créateur de Blake et Mortimer, même si ce dernier n'a jamais aimé la ligne claire.

Alors, jusqu'où l'influence d'Hergé a-t-elle pu aller dans l'œuvre de Jacobs ? Difficile de se faire une idée sur le Secret de l'Espadon, tant l'aventure est bien différente de celle d'un Tintin, autant par le dessin que par le scénario.

Il faut aller un peu plus loin et piocher dans les deux tomes du Mystère de la Grande Pyramide et, dans une moindre mesure, La Marque Jaune, pour trouver de nombreuses similitudes avec le diptyque d'Hergé : Les 7 Boules de Cristal et Le Temple du Soleil, comme par hasard les deux albums dans lesquels Jacobs s'est le plus investi.

Détail amusant, l'album Le Mystère de la Grande Pyramide est le seul où Jacobs fait un clin d'œil à Hergé, puisque l'on peut voir dans le tome 1 (page 42, case 13), sur la vitrine d’un magasin « Hergé & Cie ».

jacobs_herge_temple_pyramide_clindoeil

Tandis que dans l'album Les 7 Boules de Cristal (page 16, 4e case), on peut distinguer complètement à gauche, au 1er balcon un Jacobs en nœud papillon et veste rouge.

Le Mystère de la Grande Pyramide étant postérieure aux 7 Boules de Cristal de presque 7 ans, aucun doute pour savoir qui fut le premier. Par contre, on peut s'interroger et se demander pourquoi Jacobs a-t-il "copié" certains éléments ? Etait-il l'inventeur de ces idées, situations ou personnages et voulait-il les ré-utiliser dans sa propre histoire ? Un mystère qui risque de demeurer à jamais sans réponse, les protagonistes n'étant plus là depuis fort longtemps et aucun document depuis n'a donné de solution.

Nous nous en tiendrons à des théories et des faits troublants :

• Le professeur Grossgrabenstein de Jacobs ressemble fortement au professeur Bergamotte d'Hergé, tant par le physique que par le caractère.

• L'histoire est en deux volumes.

• Jacobs expérimente (et ce sera le seul essai) une case humoristique très proche d'un Tintin, avec Mortimer qui prend une décharge de courant. Cette case pourrait fort bien être transposée dans un album d'Hergé, le capitaine Haddock à la place de Mortimer.

• La progression à travers un souterrain (un élément très "jacobsien").

• Et enfin, de très nombreuses cases présentent des similitudes troublantes entre les deux tomes d'Hergé et les deux tomes de Jacobs (+ quelques vignettes dans La Marque Jaune, album qui suit Le Mystère de la Grande Pyramide).

Voici une vingtaine de vignettes, mises côte à côte afin de pouvoir comparer plus facilement. Les vignettes de gauche correspondent aux deux albums de Tintin, par ordre chronologique. Vous pouvez cliquer dessus pour agrandir.

Je remercie la société Moulinsart et les Editions Blake et Mortimer pour m'avoir autorisé à reproduire ces visuels. Toutes les illustrations de Tintin sont © Hergé / Moulinsart 2011 et les illustrations de Blake et Mortimer sont © Dargaud / studio Jacobs / Editions Blake et Mortimer.

jacobs_herge_temple_pyramides

jacobs_herge_temple_pyramides

jacobs_herge_temple_pyramides

jacobs_herge_temple_pyramidesOn pourrait également ajouter ces autres cases :
• Les 7 Boules de Cristal - Page 2 / Case 4 **/** Le Mystère de la Grande Pyramide T1 - Page 8 / Case 1

• Les 7 Boules de Cristal - Page 33 / Case 7 **/** Le Mystère de la Grande Pyramide T2 - Page 8 / Case 5

• Les 7 Boules de Cristal - Page 34 / Case 3 **/** Le Mystère de la Grande Pyramide T2 - Page 8 / Case 14

• Les 7 Boules de Cristal - Page 45 / Case 13 **/** Le Mystère de la Grande Pyramide T2 - Page 29 / Case 11

• Le Temple du Soleil - Page 18 / Case 14 **/** Le Mystère de la Grande Pyramide T1 - Page 52 / Case 1

Dossier réalisé par Ludovic Gombert - février 2011

Back to Top