BLAKE ET MORTIMER - La Naissance d'un Mythe

blake_mortimer_secret_espadon_couverture_edition_originale_eo

Il y a 65 ans, le 26 septembre 1946, le tout premier numéro du journal de Tintin voyait le jour en Belgique sous l'impulsion de Raymond Leblanc, avec aux commandes les fameux "mousquetaires" : Hergé, Edgar P. Jacobs, Paul Cuvelier et Jacques Laudy. Et bien sûr la première histoire de Blake et Mortimer : Le Secret de l'Espadon. Une série mythique qui a bien failli ne jamais voir le jour !

Le premier numéro du magazine devait sortir le 19 septembre, il fut retardé d'une semaine pour arriver finalement en kiosque le 26 septembre 1946. Son lancement se fit à grand renfort de publicité : campagnes d'affiche, film publicitaire et affiches sur les tramways de Bruxelles... Au final, les 60 000 exemplaires du premier numéro sont vendus en quelques jours, le début d'un gigantesque succès.

blake_mortimer_secret_espadon_tintin_n1

Jacques Van Melkebeke en fut le Directeur Artistique "fantôme" sur les premiers numéros. Confronté à la justice belge, il n'est pas crédité sur le magazine, alors qu'il a pourtant bien participé à son lancement. Il quittera précipitamment le projet quelque temps plus tard.

Si les aventures de Tintin attirent évidemment les nombreux lecteurs, ces derniers découvrent une nouvelle série qui tout de suite captive le public : Le Secret de l'Espadon. Mais quand on dit "nouvelle série", il faudrait plutôt indiquer "nouvelle histoire", car Le Secret de l'Espadon n'est que le titre de l'histoire, pas la série qui s'appellera par la suite : "Les Aventures de Blake et Mortimer". Or, dans cette première planche (dessinée au passage par Jacques Van Melkebeke et non Jacobs, qui plus tard, pour sa parution en album, redessinera toutes les premières planches... mais nous y reviendrons un peu plus loin), il n'est fait mention à aucun moment de Blake et Mortimer, ni même à l'intérieur du journal de Tintin.

De plus, quel personnage apparaît dès la première planche ? Olrik ! Eh oui, c'est bien le futur ennemi juré de Blake et Mortimer qui ouvre le bal et ce, deux semaines consécutives. Il faut attendre la 3e planche afin de découvrir Blake et Mortimer à l'usine secrète de Scaw-Fell. Quand on sait que 40 ans plus tard, le logo des éditions Blake et Mortimer représentera non pas ces deux héros, mais bel et bien Olrik, on peut se dire qu'au final, Olrik tient probablement sa vengeance.

blake_mortimer_secret_espadon_planche1

 

Si l'on revient un instant à cette "affaire" de nom de série dans le cartouche du haut de page dans le journal, présentant les séries, dès le numéro 1, seul Tintin indique clairement la série, au-dessus du nom de l'histoire (en l'occurence "Le Temple du Soleil", une aventure où Jacobs a apporté de nombreux éléments graphiques et scénaristiques). D'ailleurs Blake et Mortimer seront absents de tous les cartouches de leurs aventures sauf pour la dernière histoire signée Jacobs : Les 3 Formules du Professeur Sato - Tome 1.

Quand Roland le Hardi ne verra pas le jour...

Mais revenons maintenant quelque temps avant le lancement du premier numéro du journal de Tintin. Lorsque Raymond Leblanc et Hergé sélectionnent l'équipe de dessinateurs pour le journal, Hergé pense aussitôt à Jacobs avec lequel il collabore déjà. En effet, ce dernier a été embauché dès le 1er janvier 1944 pour épauler Hergé autour de plusieurs axes : recherche de documentations, création des décors et mise en couleur des albums. Mais en pratique, sa participation va parfois plus loin puisqu’il propose des idées pour certaines histoires (voir le Dossier Jacobs et Hergé, à ce sujet).

D'autres dessinateurs se joindront à l'équipe comme Jacques Laudy (un ami de Jacobs dont il s'inspirera afin de créer le personnage de Blake), Paul Cuvelier et Jacques Van Melkebeke (non crédité, et dont Jacobs s'inspirera pour créer le personnage de Mortimer).

Le premier numéro du Journal de Tintin fait 12 pages dont 4 pages en couleur : la couverture, la 4e de couverture et les 2 pages centrales dédiées à l'aventure de Tintin en cours : Le Temple du Soleil. Mais c'est au final Jacobs qui signe le plus de pages :
- 1 page pour Le Secret de l'Espadon, en couleur (mise à l'encre par Van Melekebe)
- 2 pages d'illustrations pour La Guerre des Monde, en noir et blanc
- 1 page d'illustrations de l'histoire La chienne de la Reine et le Cheval du Roi, en noir et blanc
- 1 page d'illustrations pour L'histoire des Frères de la Côte, en noir et blanc
- Le décor de la couverture pour Le Temple du Soleil en couleur

On comprend aisément qu'avec tout ce travail, Jacobs ait demandé de l'aide à son ami Van Melkebeke afin de tenir les délais et présenter ses dessins à temps, d'autant qu'en parallèle, il travaille également pour ce qui allait devenir "Le Studio Hergé", mais aussi pour le magazine Bravo! dans lequel il avait quelques années plus tôt réalisé l'aventure du Rayon U (voir notre Dossier à ce sujet). Collaboration qui s'arrêtera avec le numéro 29 du 18 juillet 1946 sur l'illustration de l'histoire L'orgue de Barbarie.

Sans oublier un détail qui a également son importance, Le Secret de l'Espadon n'était pas prévu au départ dans le journal de Tintin. Jacobs avait proposé un scénario médiéval, intitulé provisoirement : Roland le Hardi. Celui-ci fut refusé car plusieurs autre histoires prévues dans le Journal se passaient à cette époque. Comme l'indique Edgar dans son autobiographie Un Opéra de Papier : "... Je fus prié d'écrire incontinent une histoire contemporaine réaliste. C'est sans enthousiasme que, faisant contre mauvaise fortune bon cœur, je m'attelai à ce nouveau scénario. Nourri de lectures de Conan Doyle et de H. G. Wells, je choisis, comme un moindre mal, la science-fiction, et ce fut Le Secret de l'Espadon..."

 

blake_mortimer_secret_espadon_roland le hardi
© EPJ - Archives Fondation Jacobs

 

Naissance de Blake et Mortimer

Jacobs n'ayant plus les droits de ses personnages du Rayon U (cédés à Jean Meuwissen, éditeur du magazine Bravo!), il ne peut pas en faire la suite qui pourtant a déjà un sysnopsis de 6 pages comme l'indique Philippe Biermé dans son ouvrage L'Énigme Jacobs - Tome 2 (2008). Pourtant, c'est à partir de cette histoire qui comporte déjà un "espadon volant" que Jacobs va développer ce qui va devenir Blake et Mortimer en transposant ses personnages du Rayon U vers Blake et Mortimer.

Sachant que les personnages du Rayon U proviennent de la série Flash Gordon, sur laquelle Jacobs avait réalisé quelques planches afin de terminer la série, interdite sous l'occupation allemande, on peut se dire que finalement Blake et Mortimer est un dérivé de Flash Gordon (bon, en extrapolant un peu, certes !) :
• Flash Gordon -> Lord Calder -> Capitaine Blake
• Zarkof -> Professeur Marduk -> Professeur Mortimer (sous les traits de Jacques Van Melkebeke)
• Lungan -> Capitaine Dagon -> Colonel Olrik

S'il n'y avait pas eu la naissance du Journal Tintin, Jacobs aurait probablement publié la suite du Rayon U, avec ses personnages et Blake et Mortimer n'aurait jamais vu le jour. D'ailleurs, afin de créer cette nouvelle série avec ces nouveaux personnages, Jacobs a cherché un moment le titre et les noms. Il a procédé comme pour tous les albums qui suivront, en notant sur une feuille les idées. Voici ce qu'aurait pu être Blake et Mortimer si Jacobs s'était porté sur un autre choix :

• Titres pour l'histoire :
S.O.S. !
LA FANTASTIQUE ÉQUIPÉE
LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES DU MAJOR X
MAJOR JHB
ALLO : ICI J.H.B.
AU BORD DE L’ABIME
LE GRAND PÉRIL
LE RAYON FULGURANT
LE RAYON F
LE SECRET DU RAYON F
L’IMPLACABLE BATAILLE
LA LUTTE IMPLACABLE
ESPADON V. X7
ESPADON XP.83

• Noms des personnages :
MAJOR : FRANCIS BLAKE
COLONEL : DRECK
PROFESSEUR : PHILIP MANDERTON ou MORTIMER

Professeur :
LEAMINSON
LONGVALE
MANDERTON
MAC PHERSON
JUDSON
MORTIMER

Major :
Francis…
BLAIN
BLAKE
BRIXAN
BLIGH
CARSON
JACKSON
TREVOR
BELL
CARSON

Colonel :
KOST
DRECK
REK
WITOS
HASSO
TRENK
METMANN

Un succès auprès des lecteurs

Si bien sûr le Journal de Tintin attire les lecteurs pour... Tintin, l'Espadon séduit aussitôt un large public. Son caractère novateur, le suspens de l'histoire, les dessins et les couleurs contribueront au succès de la série qui aura les honneurs de 22 couvertures du journal entre 1946 et 1949, rien que pour l'histoire de l'Espadon, qui se verra coupée en deux parties. La chronologie des parutions se répartissant ainsi :

blake_mortimer_secret_espadon_numeros_tintin

Les éditions en albums

Au sondage annuel du journal sur les séries préférées des lecteurs, les histoires de Jacobs sont toujours parmi les premières devançant parfois Tintin. Casterman ayant les droits des aventures de Tintin pour les albums, les Editions du Lombard décident en 1950 de lancer leur propre collection d'albums. Les deux premiers volumes à sortir seront : Les Extraordinaires Aventures de Corentin, par Paul Cuvelier et Le Secret de L'Espadon T1 par Jacobs. Là encore, le succès est au rendez-vous, à la surprise de Jacobs. Quatre ans plus tard sortira également en album le Tome 2 de l'Espadon.

Pour la sortie de son histoire en album, Jacobs décide de redessiner intégralement (ou partiellement) les 18 premières planches, à l'origine mises à l'encre par Jacques Van Melkebeke. De même, tous les textes ont été réécrits et le dernier strip de la planche 62 a été en partie refait pour cette nouvelle version.

Il est à noter que sur les éditions originales des deux tomes de l'Espadon ne figurent pas les sous-titres qui arriveront plus tard (il n'est d'ailleurs pas fait mention de tome 1 sur le premier volume, seul le deuxième se voit indiqué en sous-titre : Tome II) :

Le Secret de l'Espadon Tome 1 - La Poursuite Fantastique
Le Secret de l'Espadon Tome 2 - SX-1 Contre-Attaque

Les ré-éditions

Lorsque Jacobs récupère au fur et à mesure ses droits sur les aventures de Blake et Mortimer, il décide de quitter Le Lombard et de créer sa propre maison d'édition, en novembre 1982 : Les Éditions Blake et Mortimer. C'est Dargaud qui assurera la distribution des albums.

Il s'attèle alors à la recolorisation de tous ses titres (ainsi que le lettrage), sous la direction de Philippe Biermé. Pour des raisons plus commerciales qu'artistiques, les Editions Blake et Mortimer passent Le Secret de l'Espadon de 2 tomes à 3 tomes (Jacobs n'y étant pas favorable), en ajoutant des pleines pages issues des couvertures de l'hebomadaire Tintin de l'époque)et en coupant l'histoire en deux points. Il manque néanmoins les couvertures des numéros 6 et 10 de 1946, 33 de 1947, 2 et 12 de 1948 tandis que dans le Tome 3, le hors-texte "L'attaque des jaunes par l'Espadon" est un projet de Jacobs, quasiment identique à la couverture du Tome 3. Le découpage final donnera donc ceci :

• Le Secret de l'Espadon T1 - La Poursuite Fantastique
Publication album : 1984
1ère planche : Planche 1 - Tintin n°1 du 26 septembre 1946
Dernière planche : Planche 48 - Tintin n°35 du 28 août 1947

• Le Secret de l'Espadon T2 - L’Évasion de Mortimer
Publication album : 1985
1ère planche : Planche 49 - Tintin n°36 du 4 septembre 1947
Dernière planche : Planche 99 - Tintin n°38 du 16 septembre 1948

• Le Secret de l'Espadon T3 - SX-1 Contre-Attaque
Publication album : 1985
1ère planche : Planche 100 - Tintin n°39 du 23 septembre 1948
Dernière planche : Planche 144 - Tintin n°36 du 8 septembre 1949

Le format des nouveaux albums de la collection sera également revu à la hausse : 24 x 31 cm, format toujours utilisé actuellement. Les premiers albums de l'Espadon sortiront avec le logo "Dargaud", tandis que les ré-éditions suivantes auront l'appellation "Blake et Mortimer".

Ces nouvelles éditions, ainsi que toutes les autres aventures signées Jacobs, bénéficieront d'un tirage de tête rouge toilé, limité et numéroté, dans un coffret également toilé (sauf pour les versions néerlandaises qui n'auront pas de coffrets). Certains titres seront même proposés avec un bonus : un 33 T pour Le Secret de l'Espadon (avec le tome 3), Le Mystère de la Grande Pyramide (Tome 2) et La Marque Jaune, ou un lot de cassettes audio pour SOS Météores et Le Piège Diabolique.

blake_mortimer_secret_espadon_tirage de tête

Le Secret de l'Espadon est l'album de Blake et Mortimer qui se vend le plus, devant le Mystère de la Grande Pyramide Tome 1 et La Marque Jaune (source : interview de Philippe Ostermann pour le site). Il est possible de retrouver (en occasion uniquement), l'intégralité des planches parues dans l'hebdomadaire Tintin avec l'édition limitée des Amis de Jacobs.

blake_mortimer_secret_espadon_amis_jacobs

Pour découvrir de très nombreuses informations et études sur cet albums mythique, nous vous conseillons le livre d'Alain S. Lerman "Les Secrets de l'Espadon" paru en 2008.

Back to Top