BLAKE ET MORTIMER - Clins d'œil et Références dans les albums


Que ce soient des ”private joke” ou des hommages compréhensibles par tous, les albums de Blake et Mortimer sont truffés de clins d’œil à des personnalités, d’autres albums de bande dessinés ou bien des personnes moins connues. Un dossier s’imposait sur cette sympathique thématique…

couv_rayonuLE RAYON “U”
AUSTRADIE

Jacobs a sans doute pensé aux dénominations mérovingiennes des régions : Austrasie (territoires de l’Est) et Neustrie (territoires du Nord-Ouest), pour donner leur nom à ses deux pays.

STATUES SUR LE VOLCAN
Page 39. À noter la similitude avec les “Moaïs” de l’île de Pâques, immenses statues en basalte dont les yeux sont en os avec les pupilles incrustées de corail ou d’obsidienne.

LORD CALDER
Le costume porté par Lord Calder évoque irrésistiblement celui de Robin des Bois (collant vert, justaucorps à franges ou pas selon les pages… et bottes souples) et son physique, pour lequel Jacobs s’est inspiré de son ami Jacques Laudy, annonce celui du futur Blake tout en ressemblant à Errol Flynn.

HOLLIS Sylvia
Jacobs s’est inspiré de sa première femme Ninie pour camper le personnage de Sylvia.

PRINCE NAZCA
Jacobs a sans doute utilisé comme nom pour le prince celui de la civilisation Nazca (300/800 av. JC) qui, au Pérou, avait élaboré les géoglyphes découverts en 1926, ces grandes figures dessinées sur le sol. Le prince Nazca porte d’ailleurs une coiffure à plumes comme les Incas.

ROI DES HOMMES-SINGES
La case 3 de la page 32 où le roi des hommes-singes soulève Sylvia sur son bras gauche rappelle l’affiche du film King-Kong de 1933.

URADIUM
Cité page 5. Nom composé à partir de deux éléments radioactifs existants, l’uranium et le radium.

 

couv_secret_espadon_t1LE SECRET DE L'ESPADON - T1
MOHAMMED WALI
A noter que le 12 juillet 1921 le prince Mohammed Wali Khan arrivait aux Etats-Unis comme ambassadeur d’Afghanistan à Washington. Jacobs a peut-être pensé à ce nom pour le Djammadar.

 

couv_secret_espadon_t2LE SECRET DE L'ESPADON - T2
SIR WILLIAM GRAY
Sir William Gray a les traits de Sir Winston Churchill (1874-1965), officier, puis homme d’état britannique, écrivain et historien. En septembre 1938, il devient Premier Lord de l’Amirauté et entre au Conseil de Guerre. Le 10 mai 1940, il remplace Chamberlain comme Premier Ministre jusqu’en 1945. Par ses discours flamboyants et son courage inébranlable, il galvanisa l’Angleterre derrière lui pendant la guerre. De nouveau Premier Ministre de 1951 à 1955, il quitta ensuite la vie politique.

MEMBRE DU GRAND CONSEIL JAUNE
Page 20. Lorsque Olrik est convoqué au Grand Conseil, devant l’empereur, il est pris à partie par un des officiers, membres du Grand Conseil, qui lui reproche de n’avoir pu empêcher divers actes de rébellion. L’officier a été dessiné avec la mèche et la moustache d’Hitler.

 

couv_secret_espadon_t3LE SECRET DE L'ESPADON - T3
DOCTEUR SUN-FO
Cité page 4. Le dessin de Sun Fo est très proche de l’empereur du Japon Hiro-Hito (1901-1989), dont la responsabilité personnelle dans l’expansionnisme et les atrocités commises par les Japonais en Asie pendant la Seconde guerre mondiale a été souvent mise en cause et fait l’objet de nombreuses études par les historiens.

VALLEE DE YEN-WANG-YE
Citée page 44. Vallée imaginaire, mais Yeng Wang Yeh est le nom du premier dieu de l’Au-delà, qui décide si les âmes des morts qui viennent d’arriver seront punies ou remises sur la roue de la Transmigration dans la mythologie chinoise et taoïste.

GÉNÉRAL TCHANG-LI-TCHEK
Cité page 44. Allusion au politicien et militaire chinois Tchang Kai Tchek (1887-1975) qui dirigea le parti nationaliste, le Kuomintang, à partir de 1925. En1927, il conclut un accord avec les Occidentaux pour envahir Shangaï. Défait plus tard par les troupes communistes, il se replia sur l’île de Formose (Taïwan) en 1949.

SIR WILLIAM GRAY
Page 10 . Lorsque Mortimer lui demande 30h de résistance pour terminer l’Espadon, Gray s’adresse à tout le personnel pour leur demander de tenir bon et prononce la phrase : " England expects every man to do his duty".
Cette phrase, " l’Angleterre attend de chaque homme qu’il fasse son devoir , vient d’un signal par pavillons, utilisé par l’Amiral Nelson le 21/10/1805 au début de la bataille de Trafalgar gagnée par les Anglais contre les Français.

KOUAN-TI
Page 45 (case 3). Militaire historique né en 161, Kouan-Yu fut porté à la déification par le titre de "Ti" au XVIème siècle et son nom transformé en Kouan-Ti, dieu chinois de la guerre. Selon la légende, il se réincarne en général pour aboutir un jour à la domination totale de la Chine.

 

couv_pyramide_t1LE MYSTERE DE LA GRANDE PYRAMIDE - T1
RUE DU CAIRE

À noter que l’inspecteur de police, qui s’étonne de l’attitude d’Abdul, passe devant une boutique dont l’enseigne à fond rouge porte le nom : “Hergé & Cie”, à la planche 40.

LE LOMBARD
A la planche 26, Mortimer consulte le livre de Grossgrabenstein "Autopsie d'une momie de la XXe Dynastie", on peut voir que l'éditeur de cet ouvrage n'est autre que : Les Editions du Lombard. Clin d'œil à l'éditeur des premiers albums de Blake et Mortimer et du journal Tintin.

CARTOUCHE
Sur la couverture de l'album, le cartouche de hiéroglyphes dessiné en bas, à droite, représente le nom "Jacobs".

 

couv_atlatntideL'ÉNIGME DE L'ATLANTIDE
BASILEUS
Basileus = Roi en grec ancien. Jacobs a donné à Basileus le physique par lequel est souvent représenté Poséidon, le dieu grec de la mer, sans oublier ses attributs, le trident et le vêtement bleu. Poséidon habitait un palais sous la mer Egée et possédait l’île de l’Atlantide, dirigée par son fils Atlas.

TLALAC ou TLALAK
Cité page 26. Jacobs a dû s’inspirer pour ce nom du dieu aztèque de la pluie, Tlaloc ("Celui qui fait ruisseler les choses"), auquel on sacrifiait des enfants lors des cérémonies de certains mois.

 

couv_sosmeteoresS.O.S. METEORES
FOULE EN DELIRE

Dans les personnages dessinés, on reconnaît un homme en vert, à chapeau, tenant une rose à la main, portrait du chanteur Charles Trenet surnommé “le fou chantant” (page 56 – case 2).

MILOCH
Page 51. Les traits du visage de Miloch sont ceux d’Arthur Miller, dramaturge américain (1915-2005), auteur entre autres de “La mort d’un commis voyageur”, “Les désaxés”, accusé en pleine période de maccartisme d’avoir assisté à plusieurs réunions communistes et refusé de révéler des noms.

SHARKEY
À noter que son physique de boxeur a peut-être été inspiré à Jacobs par le vrai boxeur américain Jack Sharkey (1902-1994), champion du monde Poids Lourds en 1932.

PRADIER
Certains ont cru reconnaître en lui une ressemblance avec Jean Gabin, à l’époque où il incarnait les policiers d’âge mûr. C’est peut-être à la page 47 que le dessin est le plus évocateur.

CHATEAU DE TROUSSALET-MANUFACTURE
En fait le château du Haut-Buc, rue Louis-Massotte. Construit vers 1690 pour le fils de Mme de Montespan, démoli dès le 18e siècle il sera reconstruit en 1864. Rénové plus tard, il appartient désormais à la municipalité.

GÉNÉRAL
Page 53
Bien que jamais citée, la Russie semble être le point d’organisation du réseau d’espionnage et de l’attaque contre les autres puissances européennes, et le physique du Général est inspiré d’Anastase Mikoyan,
(1895-1978) compagnon de Lénine puis de Staline, Président du Soviet Suprême de 1964 à 1965.

ETIQUETTES SUR CASIERS
A la page 25, 7e case, on peut voir derrière Blake, deux étiquettes sur les casires de rangement. L'une porte la mention "Lasne" (la ville où habitait Jacobs) et l'autre "EP JAC" pour "Edgar P. Jacobs". Petit clin d'œil.

 

couv_piege_diaboliqueLE PIÈGE DIABOLIQUE
LUSTRE

La hache lancée par Jacques bonhomme contre Mortimer se fiche dans un pilier, tranchant la corde qui retient le grand lustre de la salle (page 23). Mortimer saisit la corde qui se déroule et se lance au travers de la salle au-dessus des têtes pour tomber près d’Agnès, tandis que le lustre s’effondre sur les paysans.

Clin d’œil humoristique aux scènes typiques des films de cape et d’épée des années 50- 60 avec Gérard Barray et Jean Marais.

JACQUES BONHOMME
Sorte de géant qui dirige la révolte des serfs et le sac du château de Gui de la Roche (page 15). Il se bat contre Mortimer qui gagne malgré le handicap de sa plus petite taille, en utilisant la technique du judo.

En fait ce nom de Jacques Bonhomme a été attribué par l’historien Jean Froissart dans ses chroniques au XIVème siècle, au chef de la rébellion des Jacques (nom donné aux paysans par la noblesse), Guillaume Carle.

ECTOPLASME Dans la salle pleine de bandes magnétiques et microfilms, Mortimer tombe sur un pupitre de commande, et voit apparaître une sorte d’ectoplasme, un personnage en habit, qui prononce un discours guerrier (page 32).

Jacobs a dessiné, en ajoutant une barbiche, le portrait de Paul-Henri Spaak, homme d’état belge, grand orateur, deux fois Premier ministre, grand européen qui présida la première session de l’assemblée de l’ONU en 1946.

Dans les bribes de discours entendues par Mortimer, on reconnaît, entre autres, la phrase de Charles de Gaulle, de l’affiche placardée sur les murs de Londres en juillet 1940 “A tous les Français, la France a perdu une bataille ! Mais la France n’a pas perdu la guerre !”.

DOCTEUR FOCAS
Jacobs lui a donné les traits de Yul Brynner lorsque celui-ci en 1951 a adopté son look définitif, crâne rasé, pour la pièce "Le roi et moi".

 

couv_affaire_collierL’AFFAIRE DU COLLIER

JOURNAL DE TINTIN
Dans leur repaire, Gros Louis est chargé par Olrik d’empêcher toute approche de Duranton. Il s’assoit pour terminer un journal qui n’est autre que l’hebdomadaire Tintin (page 52).

Clin d’œil de Jacobs : Il s’agit du n° 884 du 30/09/1965 où est parue L’Affaire du Collier (édition française).

 

couv_affaire_francis_blakeL’AFFAIRE FRANCIS BLAKE
ARRNOLD WILLOUGHY

Vagabond qui apparaît, page 23, à Mortimer sur les rails de la gare de Peterborough, lui indique un train de marchandises pour le Yorkshire et part avec lui. Dessiné exprès par Ted Benoit avec une ressemblance nette des traits de Blake.

PUB “BLACK SWAN INN”
Le pub “Black Swan Inn” de York, situé à Peasholme Green, est connu et cette maison à poutres et fenêtres à petits carreaux, a été construite en 1417.

MARQUE JAUNE / JACOBS
La première case de l'album est un clin d'œil à l'album de la Marque Jaune et à Jacobs, qui avait utilisé le livre "Picture Book of London" afin d'illustrer certaines case de son album mythique. Ted Benoit a repris une photo de ce livre pour illustrer cette première case.

 

couv_voronovLA MACHINATION VORONOV
RESTAURANT à Moscou

Petit restaurant (page 19) où la secrétaire de l’ambassade britannique, Miss SNEEK, va déjeuner. C’est un clin d’œil à l’album “Le Sceptre d’Ottokar” d’Hergé (sur lequel Jacobs a d’ailleurs collaboré) où l’on retrouve ce restaurant. Le serveur est également un clin d’œil.

ST PETER’S CHURCH
La fête où deux jeunes guitaristes jouent et chantent une chanson des Dell Vickings (Come Go with me) sur l’estrade rappelle la rencontre de John Lennon et Paul McCartney à la kermesse paroissiale de Woolton le 6 juillet 1957. L’un des guitaristes se prénomme d’ailleurs John, tandis que le jeune homme dans la foule se prénomme Paul…

WOOLTON
C’est dans ce quartier de Woolton, à Liverpool, que se trouve la maison d’enfance de John Lennon. Le 6 juillet 1957 Paul MacCartney était venu à la fête paroissiale de Woolton écouter le groupe “Les Quarrymen” de John Lennon, et de leur rencontre naquit le groupe des Beatles.

Dans le cimetière de Woolton se trouve la tombe d’Eleanor Rigby (chanson éponyme du Groupe).

MAQUETTE “ESPADON”
Page 16, clin d’œil à une autre aventure : sur le bureau de MORTIMER au CSIR on aperçoit la maquette de “l’Espadon”.

FILLETTE CLAYSON
Page 46. Clin d’œil d’Yves Sente à l’enlèvement du fils de l’Emir dans “Tintin au pays de l’or noir” (même dessin et même texte).

JOHN
Guitariste qui joue à la kermesse du révérend Pryce Jones à St Peter’s church (page 55). Clin d’œil aux Quarrymen, premier nom du groupe Les Beatles, et à la rencontre de John Lennon avec Paul Mac Cartney le 6 juillet 1957.

PAUL
Garçon habillé en blanc à qui Mortimer demande où se trouve le recteur de St Peter ‘s, et qui répond venir d’Allerton (page 54). Clin d’œil à la rencontre de Paul Mac Cartney le 6 juillet 1957 avec John Lennon et les Quarrymen, premier nom du groupe Les Beatles.

MEMBRES DU CENTAUR CLUB
Trois membres du Centaur Club dînent à la table devant celle de Blake et Mortimer (page 10). Clin d’œil d’Yves Sente qui introduit là les trois personnages vus dans “La Marque Jaune” : le professeur Raymond Vernay, le rédacteur-en-chef Leslie Macomber et le juge Sir Hugh Calvin.

MISS POUND
Page 8. Secrétaire du Commander William Steele, chef du MI 6. Clin d’œil d’Yves Sente à Miss Moneypenny, la secrétaire dans les James Bond. Double clin d’œil car Pound signifie ”Livre” en anglais, c’est-à-dire le nom de leur monnaie, tandis que ”penny” dans la version James Bond est également une unité de monnaie anglaise.

 

couv_sarcophages_t1LES SARCOPHAGES DU 6E CONTINENT - T1
RESTAURANT GRAND-PLACE A BRUXELLES

Page 40. Mortimer emmène Blake dans le centre de Bruxelles, vers la Grand-Place, pour trouver un restaurant et y manger des moules marinières, spécialité du restaurant.
Le restaurant n’est pas identifié, on voit simplement la fin d’une enseigne “… Bruxelles” mais les dessins de l’intérieur correspondent à la salle à manger du restaurant “Les armes de Bruxelles” situé à deux pas de la Grand-Place, à Bruxelles.

PROFESSEUR LABROUSSE
Page 38. Il a quitté très vite l’exposition universelle de Bruxelles où il s’occupe de la météorolgie au pavillon français, pour rejoindre la base française en Antarctique et procéder au programme d’essais de son invention, le “Subglacior”.

À noter que le vrai directeur de la Météorologie Nationale française, de 1982 à 1986 s’appelait Jean Labrousse. Prémonitoire, puisque “Les Sarcophages du 6e Continent” se passent en 1958 et que le personnage a été créé par Jacobs dans les années 50 !

BONIFACE MUKEBA
Sous les traits de B. Mukeba, est représenté Patrice Lumumba (1925-1961), l’un des principaux chefs indépendantistes du Congo. Des Congolais avaient effectivement été invités à l’exposition universelle de Bruxelles.

MISS SARAH SUMMERTOWN
Il est amusant de constater qu’on lui a donné comme nom “Summertown”, c’est-à-dire “ville d’été», tandis que Mortimer se rend à Simla, capitale d’été de l’Inde britannique…

Petit clin d’œil aux romans d’Agatha Christie, mariée à un archéologue, dont plusieurs romans se passent au Moyen-Orient et qui a écrit une savoureuse chronique de leurs expéditions archéologiques ?

CAPITAINE COSTA
Le nom du capitaine Costa est-il un clin d’œil aux croisières maritimes du même nom ?

 

couv_sarcophages_t1LES SARCOPHAGES DU 6E CONTINENT - T2
HOSPITALITÉ FRANÇAISE
Mortimer et Blake ont retrouvé le professeur Labrousse sur le navire "La Madeleine", et Mortimer remercie Labrousse en lui disant (page 6 - case 6) : "Décidement, mon cher Labrousse, vous êtes l'incarnation même de l'hospitalité française !".
Clin d'oeil d'Yves Sente à la phrase de Mortimer, au même Labrousse, qui le récupère trempé, après sa chute dans l'étang, dans "SOS Météores" (page 10 - case 11) "Je reconnais là la vieille hospitalité française"...

MUR INVISIBLE DANS LA BASE DU GONDWANA
Blake, voulant délivrer ses amis prisonniers d'Açoka, se heurte à un mur invisible (page 28 - vignette 11) que Labrousse pense être une cage électromagnétique.
Cela rappelle évidemment le rideau électro-magnétique auquel Mortimer se cogne dans le laboratoire de Septimus, dans "La Marque Jaune" (page 50 - vignette 8).

 

couv_gondwanaLE SANCTUAIRE DU GONDWANA
99 BIS PARK LANE

À noter le clin d’œil avec “La Marque Jaune”, où la Marque Jaune, alias Olrik, pénètre au 99 bis Park Lane, également par la fenêtre après avoir marché le long de la corniche (page 27). Mais la Marque Jaune a sans doute moins le vertige que Bowler car celui-ci avance face au mur contrairement à la Marque Jaune qui est face au vide !

LOUIS ET MARY LEAKY
À noter le clin d’œil en référence à Sir Louis Leakey et sa femme Mary, primatologues et paléontologues célèbres qui ont mené des fouilles surtout dans la partie est de l’Afrique, et découvriront effectivement en 1959 des restes d’hominidés fossiles sur le site paléontologique et préhistorique d’Oldoway au Tanganyka.

 

couv_malediction_t1LA MALEDICTION DES TRENTE DENIERS - T1
ILE DE SYRENIOS

La mer de Crète où est située l’ile de Syrenios est la partie méridionale de la mer Egée, entre la Crète et les Cyclades.

À noter le clin d’œil de Jean Van Hamme au tome 27 de son héros Thorgal “Le Barbare” où Thorgal est vendu comme esclave sur l’île de… Syrenia.

PHOTOS ANCIENNES CHEZ MORTIMER
Tout en réfléchissant sur une destination de voyage (pagae 8), Mortimer regarde des photos anciennes accrochées au mur, l’une où il est avec Blake, jeunes gens, en Inde, l’autre où il est débout devant une pyramide en Egypte.

Clin d’œil : Allusion aux deux aventures “Les Sarcophages du 6e Continent” où est évoquée la rencontre entre Mortimer et Blake, et “Le Mystère de la Grande Pyramide” avec nos deux héros.

TABLEAU
Pages 52 et 53, dans le salon du yacht l’Arax, où Belioukan offre un verre de vin (drogué) à Jim et Eleni, se trouve un tableau représentant un pirate. Clin d’œil à l’album de Tintin “Le Secret de la Licorne” avec le Chevalier François de Hadoque.

LIVRE
Page 50, dernière case, le 4e livre présente sur sa tranche un ”M” caractéristique de la Marque Jaune.

FETICHE ARUMBAYA
Page 8, sur le manteau de la cheminée, dans l'appartement du 99bis Park Lane, on aperçoit un fétiche Arumbaya, clin d'oeil à "Tintin et l'Oreille cassée".

 

couv_malediction_t2LA MALEDICTION DES TRENTE DENIERS - T2
COMMISSAIRE BOURREL

Page 28 - case 3
Mortimer n'arrive pas à s'endormir après leur deuxième visite infructueuse à la grotte, quand il s'exclame : "By Jove, mais c'est bien sûr !!" et sort précipitamment du lit.
Allusion à la célèbre phrase du Commissaire Antoine Bourrel, dans l'une des premières séries policières télévisées françaises "Bon Dieu, mais c'est... Bien sûr".

EDGAR P. JACOBS
Dernière page, dernière case de l'album. A l'une des tables du Centaur Club, Jacobs est dessiné.

EDGAR P. JACOBS (bis)
Page 42 (dernière case) et page 43 (cases 4 et 5), le participant à la réunion, en veste à carreaux avec pipe et noeud pap'... Clin d'œil à Jacobs qui était souvent dans cette tenue. Egalement clin d'œil au dessin de Ted Benoit pour la couverture du livre "Blake, Jacobs et Mortimer" ou Olrik apparaît dans cette tenue.

DOUBLE ZÉRO
Page 42, il est fait mention du commando "double zéro" du MI6. Ceci est emprunté à l'univers de James Bond, lui-même appelé agent 007, le "00" signifiant le permis de tuer (qui donnera d'ailleurs le nom à un film de la série en 1989 avec Timothy Dalton).

 

serment 5 lordsLE SERMENT DES CINQ LORDS
ANNEAU (OU RUBAN) DE MÖBIUS

Page 46, lorsque Blake et Mortimer décident d’inspecter la chambre de John Hastings, on aperçoit dans le couloir, sur le mur, un tableau représentant le fameux anneau ou ruban de Möbius. Clin d’œil de Juillard en même temps à son ami Moebius ?

MMXII
Il est marqué sur la couverture, en bas d'une colonne : MMXII, c'est-à-dire 2012 en lettres romaines, l'année de parution de l'album (merci à Julien).

ARIANE DE TROIL
Dans l'appartement de Mortimer, page 14 et page 24, on voit sur le mur un tableau représentant Ariane de Troïl, l'héroïne des autres séries de Juillard : "les 7 vies de l'Épervier", "Masquerouge" et "Plume aux vents" (merci à Julien).

Back to Top