BLAKE ET MORTIMER - Sur les Traces de la Marque Jaune...

Sur les Traces de la Marque Jaune

Dans l'excellent ouvrage "Le Monde d'Edgar P. Jacobs" de Claude le Gallo (toujours disponible à la vente grâce aux ré-éditions), on y trouve un supplément : "Dossier Marque Jaune" réalisé par D. Van Kerckhove. Ce supplément est une véritable mine d'or d'informations pour tout fan de Blake et Mortimer et plus spécifiquement sur La Marque Jaune. Ce dossier est d'autant plus crédible qu'il a été réalisé du vivant de Jacobs, en novembre 1984, avec la collaboration de ce dernier.

Ce dossier s'attache à détailler un maximum de vignettes de la BD en y associant les photos originales dont s'est inspirées Jacobs. Parfois quelques modifications, parfois une reprise complète ou bien l'assemblage de plusieurs afin de créer une case. On le sait, Jacobs s'est toujours appuyé sur une large documentation pour la création de chacune de ses histoires. Que ce soit en livres, magazines, recueils de photos ou correspondances avec des scientifiques ou historiens, afin de coller le plus possible à la réalité, toujours dans un soucis du détail.

Je me suis amusé à retrouver ses différentes inspirations à partir des documentations originales. Et en poussant un peu plus mes recherches, j'ai réussi à trouver quelques autres éléments qui ont certainement aidé Jacobs dans la réalisation de son album mythique : La Marque Jaune. En voici le résultat :
blake mortimer jacobs marque jaune  blake mortimer jacobs marque jaune
Picture Book of London "Contry Life"

C'est la scène d'ouverture du livre. Le dossier Marque Jaune indique que cette image est tirée du livre Picture Book of London de 1951. Oui et non. En fait, je pense qu'il s'agit d'un mélange entre cette photo et la photo ci-dessous, extraite d'un autre livre : The Pictorial Guide to the Tower of London.
Il n'est pas indiqué dans le Dossier Marque Jaune qui référence l'ouvrage : The Pictorial Story of the Tower of London. Mais mon livre incorpore, sans contestation possible, des images prises par Jacobs (voir plus loin). Cela dit, cette image est également présente dans The Pictorial Story of the Tower of London.

Revenons à la première image. On remarque que sur le mur en bas, vers la gauche, on ne distingue que 2 tours puisque la photo est ensuite coupée (dos et 4e plat de la couverture). Comment Jacobs aurait-il fait sachant que la 3e tour est différente des autres ? Si on regarde bien, elle ne possède pas ces deux petites "cheminées" en haut de la tour (peut-être y a t-il un terme technique, mais je suis ignare en la matière !). Difficile à inventer sauf si prend on considération cette photo :
 
blake mortimer jacobs marque jaune
The Pictorial Guide to Tower of London
 
Jacobs a donc fait un mix entre ces différents livre pour obtenir à la fois une vue d'ensemble et une atmosphère hivernale, plus propice au suspens de cette aventure. Notons une petite erreur de Jacobs qui a oublié tout un pan de mur entre la Tamise et la forteresse de la Tour de Londres.

 blake mortimer jacobs marque jaune  blake mortimer jacobs marque jaune
The Pictorial Guide of the Tower of London.
Cette scène est presque à l'identique. Le garde a certes une tenue un peu plus longue pour affronter la pluie et le groupe de garde qui marche est passé au second plan, mais tout est strictement reproduit.
 

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
The Pictorial Guide to the Tower of London.
Là encore, une similitude frappante entre la photo originale et le dessin. Si ce n'est la pluie en plus et les arbres sans feuillage.


blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
The Pictorial Guide to the Tower of London.
Eh oui, jusque dans les moindres détails. Une lampe plus vraie que nature !
 

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
The Pictorial Story of the Tower of London.

Les filles ont été remplacées par les gardes mais l'ambiance est là avec les arbres au second plan.
 

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
The Pictorial Story of the Tower of London.

Un peu de pluie et le tour est joué ! A noter la perspective légèrement différente de Jacobs qui donne plus de présence à la tour.

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
The Pictorial Story of the Tower of London.

Encore une preuve du sens du détail de Jacobs. Le costume des Yeomen totalement fidèle.


blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
Picture Book of London.

La place de Piccadilly Circus où passent Vernay et Septimus. Une reprise à l'identique.
 

blake mortimer jacobs marque jaune  blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
Picture Book of London.

Blake et Mortimer descendent vers Fleet Street. Jacobs indique qu'il s'agit du centre de la presse britannique. C'est également ce que la légende de la première photo indique dans le livre. Jacobs utilisera également une vue de The Strand afin de réaliser sa vignette (il reprend l'arrière de la voiture et la flaque d'eau).
 

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
Picture Book of London.

Kendall et Blake sont à Law Court. La photo est issue du livre "Picture Book of London". Mais est-ce bien cette photo qui a été utilisée ? En effet, on ne distingue pas les vitraux ni le clocher en haut à gauche à cause des arbres. Jacos a t-il utilisé une autre photo ? Mystère...
 

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
Picture Book of London.


Pour la première fois apparaît l'extérieur de l'appartement de Blake et Mortime que Jacobs situe au 99bis Park Lane. Il s'agit en fait de l'immeuble du 93 Park Lane qui a inspiré Jacobs. Dans son livre "L'énigme Jacobs - Tome 2", Philippe Biermé indique que l'immeuble porte la mention "93 Park Lane" mais qu'il donne dans la rue "Upper Grosvernor Street". L'entrée du 94 Park Lane, qui se situe sous le petit balcon de l'immeuble, est une entrée de service.
 

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
Picture Book of London.

Le 10 Downing Street, adresse du premier ministre britannique, sous en angle différent par Jacobs.
 

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
Picture Book of London.

Une des rares véritables photos des docks de Londres puisque Jacobs a surtout utilisé les docks de Bruxelles comme le démontre Philippe Biermé dans son ouvrage "L'énigme Jacobs - Tome 2".

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
Paris Match Hors Série.

En 1953, le couronnement de la reine d'Angleterre à la télévision dans un bar français est devenu un pub anglais dans la Marque Jaune.
 

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
Science et Vie.

Jacobs s'inspire d'un article de Science et Vie sur la modernisation de la police pour lutter contre le crime. Plusieurs images seront utilisés dans l'album de la Marque Jaune. En voici déjà une avec les motards.
 

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
Science et Vie.

Une autre image montrant le poste de surveillance de la police.
 

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
Science et Vie.

Encore une image, sauf que dans le cas présent, Jacobs aurait du inverser le conducteur et le passager qui se sert du téléphone puisqu'en Angleterre, le conducteur est à droite !
 

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune
Picture Book of London.

L'immeuble qui abrite la BBC. Jacobs n'en a conservé que les antennes et le drapeau sur le toit.
 

blake mortimer jacobs marque jaune blake mortimer jacobs marque jaune

blake mortimer jacobs marque jaune
Science pour Tous.

Le laboratoire de Septimus est largement inspiré d'expériences contre la foudre dans la revue Science pour Tous.
 

blake mortimer jacobs marque jaune
blake mortimer jacobs marque jaune
blake mortimer jacobs marque jaune

blake mortimer jacobs marque jaune
Illustrated.

L'histoire est connue, d'ailleurs Jacobs la rapporte dans son autobiographie "Un Opéra de Papier", mais la vignette 8 de la page 20 de l'album La Marque Jaune a fait couler beaucoup d'encre. En effet, cette vignette montre Septimus feuilletant un journal et sur la couverture on peut distinguer une ballerine assise sur un panier à costumes.

Cela fit grand bruit à l'époque et la Direction de Tintin fit "tramer" les jambes de la danseuse puis finalement tout le journal. Le résultat est plutôt médiocre puisque cela fait ressortir encore plus la danseuse sans pour autant gommer ses jambes.

Par la suite, dans les éditions albums, le journal reviendra à la normal. Jacobs a en fait dessiner la couverture du magazine anglais Illustrated, qu'il recevait chaque semaine. Il s'agit ici du numéro du 17 octobre 1953. Mais là où le soucis du détail de Jacobs est poussé à son paroxysme, c'est que la 4e de couverture du journal qui représente une publicité pour de la glace est également reproduit dans la vignette. Chapeau !

Pour l'anecdote, la ballerine en question est Violetta Elvin de la troupe de Covent Opera Ballet. C'est, à ma connaissance, la première fois que l'on voit cette image originale.


Dossier réalisé par Ludovic Gombert - juin 2008
Back to Top